Au revoir Budapest... et merci !

M comme Mondiaux. Ils sont terminés et l’expérience fut incroyable. Je ne savais pas faire un Irish Coffee il y a 6 mois, et me voici avec un titre de Champion de Suisse et une 15ème place aux Championnats du monde de « Coffee in Good spirits ». La passion et le travail ouvrent des perspectives sans limites.

M comme Martin, Manos et Mateusz, les trois premiers de cette épreuve du WCIGS 2017. Il semble que je n’avais pas la bonne initiale ! Leur niveau était surtout un cran au-dessus, je dois l’avouer. Leur résultat est amplement mérité.

M comme Merci. A tous ceux qui m’ont suivi dans cette aventure, qui m’ont soutenu, aidé, critiqué, accompagné : Florent Marot (mon associé à Birdie et coach), Quentin Beurgaud de Little Barrel, Ennio Cantergiani et Virginie Ciceron, Piero Mondada (SCA Suisse romande), Alban Chanteloup du Neptüne, Guillaume Beurgaud de Victorinox, la team Birdie (et notamment Vincent, Thomas et Pierre-Arnaud), l’équipe de Café Lomi à Paris, Julien Auffrand de Bacchus Spirits, La famille Pagès. Caro, Bertille et Ernestine.

La compétition ne correspond pas à la réalité du service dans un coffee shop, ni au quotidien d’un Barista. Mais elle a le mérite de nous faire sortir de notre zone de confort, nous pousse à la créativité, et nous confronte à d’autres professionnels de grande qualité. Elle impose la remise en question et débouche sur un nombre incalculable d’enseignements. En ce sens, elle nous enrichit.

A très vite pour de nouvelles aventures caféinées !

Bastien